top of page

Les malheurs d'un vieux campeur



Je vous avais promis de publier les aventures qui m'attendaient avec ma nouvelle acquisition. Voilà, le premier d'une série qui ne risque pas de passer inaperçu. J'aime les campings abordables, je me suis donc rendu au camping municipal de Leclercville pour 2 nuitées.

Départ de la maison vers 11h après avoir installé tous le bataclan dans la roulotte et dans l'auto. Environ 125 kms à parcourir, une petite escapade en solo pour tester, la tente annexe, le système d'énergie solaire et tout le reste puisque il faudra être entièrement autonome n'ayant aucun service sur place. Pour 30$ la nuit, cet endroit est absolument à voir. Rivière et fleuve se jasent une couple de fois par jour. Les terrains sont propres, assez profonds et larges, ma table de pique-nique est surmontée d'un toit et aujourd'hui nous n'étions que quelques campeurs sur place.


Faux départ

Je quitte donc la maison en direction ouest et à quelques mètres de là, un indicateur apparaît dans le tableau de bord! Le fameux ''check engine'' que tout le monde abhorre. Je m'arrête et communique avec mon garage qui me dit de ne pas m,en faire et que ça va disparaître par lui-même... D'accord je reprend la route tout en ayant à l'esprit que je n'ai pas de service routier d'urgence pour ma voiture je contacterai donc le CAA en arrivant à Leclercville. Une fois sur place je choisis un beau terrain au bord de la rivière. Je réussi à reculer ma roulotte en seulement deux coups, j'ai cru un moment que ça me porterait chance et que mon séjour serait merveilleux.


Une tente impossible à monter et ce n'est pas tout

Donc une fois la roulotte reculée et après avoir l'avoir détachée, j'ai replacé manuellement (seulement 500 lb), exactement là où je la voulais. J'ai vidé la voiture, organisé la roulotte et branché le panneau solaire à mon bloc d'alimentation et la glacière au bloc.

Mais un challenge plus important m'attendait... Il fallait que je monte la fameuse tente annexe dont je rêvais, seul, serais je capable? Et bien non!! Oubliez ca!

Je mets au défi n'importe qui de mettre cette tente debout seul. Impossible! Il n'y avait même pas de vent. Si vous pensez acheter une Napier Backroadz et que vous voyagez seul je vous conseille de mettre votre projet en veilleuse.

Deuxième constatation de la journée, mon panneau solaire est totalement insuffisant pour fournir mon bloc d'alimentation. C'est pourtant ce qui m'avait été conseillé. Il faut au moins le double de capacité pour fournir ma batterie de 1200 Watts. Donc, ma glacière qui devait garder sa température pendant 18 heures ne le fera que pendant 8 heures si je suis chanceux. Mes deux journées de camping vont être quelque peu chamboulées... Quelle déception! Donc si vous désirez obtenir la plus grande autonomie possible, assurez-vous de vous faire conseiller par des spécialistes et procurez-vous les bons équipements.

Pour finir le plat, je me suis aspergé de vinaigre croyant avoir apporté une petite bouteille chasse-moustiques, donc course à la pharmacie la plus proche (20 kms aller-retour) puisque les moustiques étaient eux aussi de la partie.


Conclusion

La quiétude des lieux, un bon repas et voilà le stress disparu. Mais la crainte de ne pas pouvoir conserver les aliments, de manquer de batterie pour mon ordinateur, j'avais une rencontre zoom mardi en après-midi que j'ai dû reporter, que ma voiture me lâche sur la route, c'est tout de même stressant. Il faudra que je trouve une alternative pour mon énergie solaire, mon collègue Steve m'a fait des suggestions dont la première serait de changer la glacière qui est trop énergivore. Bonne idée mais cela ne règlera pas tout le problème, donc il faudrait aussi peut-être penser à me procurer un panneau solaire de 200 Watts. Comment faisons-t-on il y a quarante ans pour camper en tente avec deux enfants et réussir à tenir le coup? Pas de cellulaire, pas de solaire, rien qu'une glacière et une cuisinière au propane nous suffisaient...

Et demain?

Pour essayer de remplir mes batteries et sauver ma nourriture je n'aurai d'autre choix que de partir sur la route très tôt pour la journée et espérer que ce sera suffisant pour mettre la batterie lithium-ion suffisamment pleine pour passer une autre nuit au camping. Ce serait dommage de devoir retourner à la maison après tout.



1 comentario


jedaniel.lapointe
04 jun

Merci pour le partage,

Me gusta
bottom of page